Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2006-06-04T22:47:53+02:00

Profiter de cinq choses avant cinq autres

Publié par Muslim-93


Sachez que le Prophète a dit : ('ightanimou khamsan qabla khamsin : ightanim hayataka qabla mawtika wa sihhataka qabla saqamika wa chababaka qabla haramika wa ghinaka qabla faqrika wa faraghaka qabla choughlika).

L’homme raisonnable est celui qui s’occupe de ce qui est compris dans ce hadith, qui agit en bien, qui obéit à Allah, qui apprend ce qui est licite et ce qui est interdit puis qui œuvre conformément à ce qu’il a appris en accomplissant les devoirs et en évitant les interdits. Cela lui sera une grande réserve dans la vie après laquelle il n’y a plus de mort. Celui donc qui œuvre pour faire ce qui lui sera profitable pour ce qui vient après sa mort ne regrettera pas dans l’au-delà. Celui qui profite de sa bonne santé avant sa maladie aura rassemblé beaucoup de bien, un bien qu'il ne pourra plus faire pendant sa maladie.

En effet, la maladie empêche la personne de faire beaucoup de choses, qu’elle pouvait faire lorsqu’elle était en bonne santé. Le raisonnable profite de sa jeunesse avant sa vieillesse. Il ne convient pas qu’il soit un jeune homme insouciant, se détournant de ce qu’il peut faire pour son au-delà avant de devenir plus âgé. Il convient au raisonnable de profiter de sa richesse avant sa pauvreté.

La signification c’est qu’il accomplisse de bons actes tant qu'il possède une richesse avant d’être atteint par la pauvreté. Le riche qui a de l’argent peut œuvrer pour son au-delà. Il peut dépenser pour les pauvres et les miséreux. Il peut agir avec bienfaisance avec ses proches parents grâce à la subsistance que Allah lui a accordée. En revanche, s’il ne le fait pas jusqu’à être atteint par la pauvreté, il va le regretter et il dira : « Ah, si j’avais fait telle chose pour mon au-delà ».
Il convient enfin que le musulman profite du temps libre pour accomplir des actes de bienfaisance avant que ce temps libre ne s’en aille. La plupart des gens perdent ces cinq grâces. Parmi eux, il y a ceux qui n'y prêtent attention qu'au moment de passer au nombre des gens des tombes.

Notre maître ^Aliyy que Allah l’agrée a dit : (an-naçou niyamoun fa'idha matou ntabahou) ce qui signifie : « Les gens sont comme endormis, c’est lorsqu’ils meurent qu’ils prennent conscience ».
Cela signifie que la plupart des gens sont endormis, c'est-à-dire insouciants, se détournant de ce qui leur sera profitable pour ce qui vient après la mort. Mais après la mort ils vont s'en rendre compte et vont le regretter. Au moment de l’agonie, lors des douleurs de la mort, lorsqu’ils perdront tout espoir de vie et après avoir été enterrés, ils vont regretter. Ils vont dire : « Ah si seulement j’avais accompli ce que Allah m’avait ordonné et évité ce que Allah m’avait interdit ».

Mais la meilleure des œuvres selon le jugement de Allah, c’est de croire en Allah et en Son messager : connaître Allah, qu’Il existe sans endroit, qu’Il n’a aucune ressemblance avec Ses créatures, qu'Il n'est pas au-dessus du Trône et qu’Il a pour attribut la science, la volonté, la puissance, l’ouïe, la vue, la parole et qu’il n’advient pas de changement à Allah. En effet, s’Il changeait d’un état à un autre, Il ne serait pas un dieu pour ce monde. Allah est Celui Qui est le seul à créer les choses, c’est-à-dire à les faire surgir du néant à l’existence, les corps palpables comme l’être humain, la terre ou les plantes et également les corps impal­pables comme la lumière et l’obscurité. Tout cela, c’est Allah Qui en est le Créateur. De plus, après la connaissance de Allah, il y a la connaissance de notre maître Mouhammad, qu'il est un messager de Allah et qu'il est véridique en tout ce qu’il a rapporté aux gens.

Celui qui meurt en étant sur cette croyance sera sauvé au jour du jugement du séjour éternel en enfer. Celui qui meurt sur cela en ayant accompli les obligations que Allah a ordonnées rentrera au paradis sans châtiment. Ainsi, la voie pour être sauvé, c’est d’apprendre ce que Allah a ordonné et a interdit, puis d’accomplir ce qu’Il a ordonné et éviter ce qu’Il a interdit. La science de la religion, c’est la voie pour être sauvé.

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog