Bienvenue sur Islam-93


As-Salam ^Alaykoum wa rahmatouli-Lah y wa barakatou^ou,

Ce blog à pour but de vous informer de l'Islam et non pour but d'enseigner la Science de la religion.

Conformément à la parole du prophète Sallalah wa ^alaiyhi wa salam qui à dit ce qui signifie:

"Quérir la science de la religion, est une obligation pour tous Musulmans"
[rapporter par Al-Bayhaqiyy]

Et comment ce fait cet apprentissage? Et bien conformément à la parole du Messager de Allâh qui a dit ce qui signifie:

« Celui à qui Allah prédestine le bien, Il fait qu'il approfondit sa science de la religion, la science ne vient que par l'apprentissage et la science des lois par la transmission orale des sciences des lois ».[rapporté par Al-Boukhariyy]

En espérant que ce blog seras la cause de votre apprentissage de la religion auprès de personnes dignes de confiance.

Je commence le blog par la mention du Nom de Allâh, Ar-Rahmân Ar-Rahim, la Louange est à Allâh le Seigneur des Mondes que Allâh honore et élève d'avantage en degrés le rang de notre Maître Mouhammed et que Allâh préserve cet Communauté de ce que le prophète craint pour elle.

Je demande à Allâh qu'Il fasse que nos intentions soit sincères par recherche de Son agréement.

Bonne Visite ;-)
Il y à actuellement  1  personne(s) sur ce blog Mash'Allâh, Baaraki l-Lâh ou^fikoum!

La Prière

Samedi 14 juillet 2007 6 14 /07 /Juil /2007 18:15
Comment faire la priére ?


Premier geste

1) En se levant pour faire la prière et avant de s'en acquitter, le musulman énonce cette formule à voix haute appelé al-iqâma:
Lever le doigt de votre main droite vers le ciel et réciter ceçi:
Récitation et traduction:
*Allahu Akbar, Allahu Akbar. "Dieu est le plus éminent en degré de par Sa puissance et Sa science."
*Ach-hadu an lâ ilâha illâ-llah. "Je témoigne qu'il n'y a de divinité que Dieu."
*Ach-hadu anna Muhammad rasûlu-llah. "Je témoigne que Muhammad est le messager de Dieu."
*Hayyâ 'alâ-s-salât. "Venez à la prière."
*Hayyâ 'alâ-l-falâh. "Venez à la réussite."
*Qad qâmati-s-salât, qad qâmati-s-salât. "Voila que l'office est prêt."
*Allahu Akbar, Allahu Akbar. "Dieu est le plus éminent en degré de par Sa puissance et Sa science."
*Lâ ilâha illâ-llah. "Il n'y a de divinité que Dieu."


Second geste

2) Tu te tiens debout en face de la qibla. Tu formules l'intention d'accomplir telle ou telle prière*. Tu lèves les deux mains à hauteur des oreilles et tu dis Allahu Akbar appelé takbiratou-l-ihrâm : le takbir de la sacralisation, ce qui veut dire qu'à partir de cet instant tu es dans un état sacré.
*Appeller: Fajr, Sobh, Dohr, Asr, Maghreb, Icha


Premiére position

3) Station debout, tu mets ta main droite sur la main gauche soit contre la poitrine, soit au-dessous de celle-ci.
Tu commences à lire la sourate al-Fâtiha (Obligatoire):
Bismi Allahi ar-rahmani ar-raheemi
Alhamdu lillahi rabbi al'alameena
Ar-rahmani ar-raheemi
Maliki yawmi alddeeni
Iyyaka na-budu wa-iyyaka nasta'eenu
Ihdina as-sirata almustaqeema
Sirata allatheena an'amta 'alayhim ghayri
almaghdoobi 'alayhim wala alddaalleena


traduction :" Au nom de Dieu le Clément le Miséricordieux
Louange à Dieu Seigneur des mondes
Le Clément le Misericordieux
Le roi de jour du jugement
C'est toi que nous adorons
C'est toi dont nous implorons le secours
Dirige nous vers le sentier droit
Non pas le sentier de ceux qui encourent ta colére
Ni celui des égarés "

Tu fais suivre la récitation de la Fâtiha par celle d'une sourate ou de quelques versets du Coran.
( par exemple la sourate I-khlâs "la pureté ou le monothéisme pur" : Récitation et traduction:
*Qul huwa Allahu Ahad "Dis : il est Dieu, l'Unique."
*Allahu-s-samad "Dieu, le seul à être imploré."
*Lam yalid wa lam yûlad "Il n'a pas engendré et il n'a pas été engendré."
*Wa lam yakun lahu kufuwane Ahad "Et nul n'est égal à Lui." )


Deuxiéme position

4) Tu dis "Allahu Akbar", puis tu t'inclines en posant les mains sur les genoux et tu répètes trois fois Soubhâna Rabbiya-l-Adhîm "Gloire à mon Seigneur le Tout Puissant."


Troixième position

5) Tu te redresses en disant: Sami'a Allahou limane hamidah "Dieu écoute celui qui Le loue" Rabbanâ wa laka-l-hamad "Ô notre Seigneur, Toi la Louange".


Quatrième position

6) Tu dis Allahu Akbar, et tu te prosternes, la tête contre le sol, tu dis trois fois Soubhâna Rabbiya-l-'a'lâ "Gloire à mon Seigneur le Tout Puissant".
Rappel:Les mains doivent être placer au niveau de la tête, le nez doit toucher le sol et les doigts de pied touches le Sol.


Cinquième position

7) Tu dis Allahu Akbar et tu te relèves en restant assis, et tu dis *3 fois Rabhi I referli "Dieu pardonne-moi".
*Cet citation est facultatif mais conseiller en cas de péchés.


Sixième position

8 ) Tu te prosternes une seconde fois. La tête contre le sol et tu dis trois fois Soubhâna Rabbiya-l-'a'lâ "Gloire à mon Seigneur le Tout Puissant". Les mains doivent être placer au niveau de la tête, le nez doit toucher le sol et les doigts de pied touches le Sol.

( 2 à 8 = 1 rak'a )Tu auras ainsi terminé l'accomplissement de la première unité "rak'a".

Rappel:
- 2 rak'a pour el Fajr
- 2 rak'a pour Sobh
- 4 rak'a pour Dohr
- 4 rak'a pour l'Asr
- 3 rak'a pour el Maghreb
- 4 rak'a pour l'Icha



Pour le seconde Rak'a il vous suffit de recommencer les mêmes "positions" une seconde fois.


Fin de la prière

Après avoir fini la deuxième unité, soit les deux prosternations. Tu dis Allahu Akbar et tu te relèves en restant assis, et tu récites les deux parties de "tachahhud" en faisant tourner l'index de la main droite:

At-tahiyyatou l-moubarakatou s-salawatou t-tayyibatou li l-Lah, as-salamou ^alayka 'ayyouha n-Nabiyyou wa rahmatou l-Lahi wa barakatouh, as-salamou ^alayna wa ^ala ^ibadi l-Lahi s-salihin, 'ach-hadou 'al-la 'ilaha 'il-la l-Lah wa 'ach-hadou 'anna Mouhammada r-raçoulou l-Lah.
Ce qui signifie : « Les salutations, les œuvres qui prospèrent dans le bien, les prières et les œuvres méritoires appartiennent à Allah, que le salut de tout mal te soit accordé, ô Prophète, ainsi que la miséricorde de Allah et Ses bénédictions, que le salut nous soit accordé, ainsi qu'aux esclaves de Allah vertueux, je témoigne qu'il n'est de dieu que Allah et je témoigne que Mouhammad est le messager de Allah ».


Le salut

Ensuite tu tournes ta tête du côté droit et tu dis As-salâmou 'alaykom wa rahmatou-l-lâh, puis du côté gauche tu prononces la même chose.


Biensûr "Tachuhud" et le salut ne sont à faire que si vous aviez fini vos unités.


[[[Aprés avoir fait 2 rak'a, on récite "tachahud". C'est à dire image 2 à 8, 2 fois, aprés la deuxiéme prosternation, on ne se reléve pas tout de suite, là on récite "tachahud".

Par exemple pour Dohr :
-On fait 2 rak'a (image 1 à 8, puis 2 à 8), on ne se reléve pas, on récite "tachahud"
-Puis on refait 2 rak'a (image 2 à 8, cela 2 fois), on récite "tachahud"
-Puis le salut

C'est à dire que l'on ne fait, et récite, qu'une fois l'image 1, au début de chaque priére.]]]
Par Muslim-93 - Publié dans : La Prière
Ecrire un commentaire - Voir les 71 commentaires
Dimanche 11 juin 2006 7 11 /06 /Juin /2006 23:59

La louange est à Allah, le Seigneur des mondes et que Allah honore notre maître Mouhammad ainsi que sa famille et ses compagnons bons et purs.

Allah ta^ala dit :

[sourat Al-‘Isra/ 78] ce qui signifie : « Accomplis la prière du lever du soleil jusquà la tombée de la nuit et récite le Qouran à l’aube ».

Allah tabaraka wa ta^ala a ordonné l’accomplissement de cinq prières et Il en a fait la meilleure des oeuvres après la croyance en Allah et en Son messager. Il a fait que pour chacune de ces obligations il y ait un temps connu pour son commencement et sa fin. Il a rendu obligatoire sur nous de les accomplir dans leurs temps. Ainsi, celui qui les accomplit parfaitement aura une grande récompense que Allah soubhanahou wa ta^ala lui a promise.

L’origine de ces horaires est tirée du hadith de Jibril ^alayhi s-salam. Jibril était venu en effet au Prophète au lendemain de la nuit de l’Ascension, et il a commencé à accomplir la prière de adh-dhouhr. Il était arrivé auprès du Messager de Allah lorsque le soleil avait décliné du milieu du ciel et avait dit : « Ô Messager de Allah, Ô Mouhammad, lève-toi et fais la prière de adh-dhouhr ». Jibril le dirigea donc dans la prière et il accomplit avec lui adh-dhouhr.


Ensuite, il était venu auprès de lui lorsque l’ombre d’un objet avait atteint la longueur de l’objet en plus de l’ombre qu’il avait lorsque le soleil était au milieu du ciel, ce qu’on appelle l’ombre au zénith. Lorsque l'ombre d'un objet devient égale à la longueur de l’objet en plus de son ombre au zénith, cela indique la fin du temps de adh-dhouhr et le début du temps de al-^asr. C’est à ce moment que Jibril au premier jour est venu auprès de lui et a accompli en le dirigeant, c’est à dire en tant qu’imam, la prière de al-^asr.


Ensuite, il était venu auprès de lui lorsque le soleil s’était couché et lui avait dit : « Ô Mouhammad, lève-toi et accomplis al-maghrib ». Il accomplit donc avec lui al-maghrib en tant qu’imam lorsque le soleil s’était couché. Puis il était venu auprès de lui lorsque la lueur rouge avait disparu : c’était le début du temps de al-^icha. Il lui avait dit : « Ô Mouhammad, lève-toi et accomplis la prière de al-^icha». Il s’était levé et avait accompli la prière de al-^icha en suivant Jibril.


Ensuite, il revint à lui lorsque l’aube se fut levée, à savoir cette lueur blanche horizontale à l’horizon. Cette blancheur qui apparaît transversalement à l’horizon est celle qui indique le début du temps de as-soubh. Elle indique également le début de l’abstention de nourriture ou de boisson pour celui qui fait le jeûne. Il s’est levé et Jibril le dirigea dans la prière.


Celui donc qui n’a pas appris ces temps est désobéissant. Les parents se chargent d’un péché s’ils n’ont pas enseigné à leurs enfants les horaires des prières ou s’ils n’ont mandaté personne qui puisse les leur enseigner. La voilà la bonne éducation. Car la bonne éducation n’est pas de bercer les enfants dans le luxe, la nourriture, les boissons, les habits ou ce qui est de cet ordre.

Par Muslim-93 - Publié dans : La Prière
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 11 juin 2006 7 11 /06 /Juin /2006 23:49

Allah ta^ala dit :

[sourat An-Niça' / 103] ce qui signifie : « Certes la prière a été prescrite pour les croyants dans son temps ».

La prière est la meilleure œuvre après la croyance en Allah et en Son Messager. Allah a rendu obligatoire cinq prières pendant le jour et la nuit pour tout musulman pubère et sain d'esprit. Il lui est donc obligatoire de les observer et d'apprendre comment commence le temps de chacune d'entre elles et comment il finit. Les cinq prières et leurs temps sont :

-      La prière de adh-dhouhr : (la prière de la mi-journée de quatre rak^ah – de quatre séquences rituelles de la prière –) son temps commence lorsque le soleil s'écarte du milieu du ciel vers le couchant et finit lorsque l'ombre d'une chose quelconque atteint une longueur égale à celle de la chose elle-même plus la longueur de l'ombre qu'elle avait au moment du zénith. On entend par « chose quelconque » un bâton par exemple planté verticalement sur un sol plat. L'ombre au zénith, c'est l'ombre de cette chose lorsque le soleil est au milieu du ciel. Si quelqu'un est debout dans un endroit ensoleillé et que le soleil est au milieu du ciel, on observe qu'il a une ombre. Cette ombre est l'ombre au zénith. Lorsque le soleil dévie vers l'ouest, on observe que son ombre s'allonge et tourne vers le levant. C'est là le signe que le temps de adh-dhouhr a commencé.

-      La prière de al-^asr : (la prière de la mi-après-midi de quatre rak^ah) Son temps commence à la fin du temps de adh-dhouhr et dure jusqu'au coucher du soleil. Donc lorsque la longueur de l'ombre d'une chose quelconque devient égale à la longueur de cette chose plus la longueur de son ombre au zénith, le temps de al-^asr commence et celui de adh-dhouhr finit.

-      La prière de al-maghrib : (la prière du coucher du soleil de trois rak^ah) Son temps commence après le coucher du soleil c'est-à-dire après la disparition de la totalité du disque solaire, et il finit à la disparition de la lueur rouge. La lueur rouge est la rougeur apparaissant du côté du couchant après le coucher du soleil.

-      La prière de al-^icha' : (la prière de la nuit de quatre rak^ah) Son temps commence à la disparition de la lueur rouge et finit à l'apparition de l'aube.

-      La prière de as-soubh : (la prière de l'aube de deux rak^ah) Son temps commence à l'apparition de l'aube véritable (al-fajrou s-sadiq) qui est une lueur blanche transversale à l'horizon est, et il finit au lever du soleil.

Il est un devoir d'accomplir ces obligations dans leur temps, pour tout musulman, pubère, sain d'esprit et pur[e]. Pure signifie que la femme est pure des règles et des lochies. Il n'est donc pas permis de les anticiper ou de les reculer par rapport à leur temps sans excuse valable selon la Loi de l'Islam comme la maladie grave et le voyage avec ses conditions.

Par Muslim-93 - Publié dans : La Prière
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 11 juin 2006 7 11 /06 /Juin /2006 23:42

La prière comporte des piliers, c'est-à-dire des actes obligatoires, et des actes recommandés (sounnah). Les piliers sont les actes de la prière indispensables à la validité de la prière. Quant aux actes surérogatoires, ce sont les actes pour lesquels il y a davantage de récompenses à les accomplir, mais les délaisser n'annule pas la prière. Nous, nous les accomplissons pour suivre l'exemple du Messager de Allah  (salla l-Lahou ^alayhi wa sallam).


Les piliers de la prière :


Les piliers de la prière sont au nombre de dix-sept :

1 -   l'intention : elle a lieu dans le cœur. On fait l'intention de faire une prière obligatoire si c'est le cas et on désigne la prière si c'est une des cinq prières obligatoires.

2 -   le takbir de l'entrée en rituel : on dit de façon à pouvoir s'entendre « Allahou 'akbar », l'intention étant simultanée avec le takbir.

3 -   la position debout dans les prières obligatoires pour celui qui le peut : si on ne peut pas, on prie assis sinon, allongé sur le côté ; sinon, allongé sur le dos.

4 -   la récitation de la Fatihah : elle est obligatoire dans chaque rak^ah avec la basmalah et les quatorze lettres doublées. C'est un devoir de la lire sans faire de longue interruption et dans l'ordre, en articulant les lettres sur leurs points de prononciation tout en évitant toute erreur qui porte atteinte à la signification.

5 -   l'inclination : qui consiste à se courber de sorte que les paumes des mains puissent atteindre les genoux.

6 -   la quiétude dans ce pilier : le temps de pouvoir dire soubhana l-Lah. La quiétude, c'est l'immobilisation de chaque os à sa place, en une seule fois.

7 -   le redressement : qui consiste à se relever en position debout après l'inclination.

8 -   la quiétude dans ce pilier.

9 -   la prosternation par deux fois : elle a lieu en posant le front entier ou une partie du front, découvert sur l'emplacement de la prière en appuyant légèrement. On pose aussi une partie des genoux, de l'intérieur des mains et du dessous des orteils au contact de l'emplacement de la prière.

10-  la quiétude dans ce pilier.

11-  la position assise entre les deux prosternations.

12-  la quiétude dans ce pilier.

13-  la dernière position assise : c'est-à-dire pour le tachahhoud et ce qui le suit à savoir l'invocation en faveur du Prophète et le salam – le salut rituel final.

14-    le dernier tachahhoud : on dit :

(At-tahiyyatou l-moubarakatou s-salawatou t-tayyibatou li l-Lah, as-salamou ^alayka 'ayyouha n-Nabiyyou wa rahmatou l-Lahi wa barakatouh, as-salamou ^alayna wa ^ala ^ibadi l-Lahi s-salihin, 'ach-hadou 'al-la 'ilaha 'il-la l-Lah wa 'ach-hadou 'anna Mouhammada r-raçoulou l-Lah) ce qui signifie : « Les salutations, les œuvres qui prospèrent dans le bien, les prières et les œuvres méritoires appartiennent à Allah, que le salut de tout mal te soit accordé, ô Prophète, ainsi que la miséricorde de Allah et Ses bénédictions, que le salut nous soit accordé, ainsi qu'aux esclaves de Allah vertueux, je témoigne qu'il n'est de dieu que Allah et je témoigne que Mouhammad est le messager de Allah ». C'est la version la plus complète mais il y en a une qui est minimale.


15-    l'invocation en faveur du Prophète : dont le minimum est :

(Allahoumma salli ^ala Mouhammad)

ce qui signifie : « Ô Allah, honore et élève d'avantage en degré Mouhammad ». La façon la plus complète est de réciter toute l'invocation 'Ibrahimiyyah.

16-    le salam : dont le minimum est :

(as-salamou ^alaykoum) ce qui signifie : « que le salut soit sur vous ».

17- l'ordre : c'est-à-dire accomplir les piliers selon l'ordre dans lequel ils ont été cités. Celui qui anticipe un pilier gestuel par rapport à ce qui le suit, par exemple en se prosternant délibérément avant de s'incliner, sa prière est annulée.


Les actes recommandés de la prière :


parmi eux :

1 -   poser la main droite sur le poignet gauche, au dessus du nombril et en dessous de la poitrine.

2 -   la récitation de l'invocation d'ouverture avant la récitation de la Fatihah dans la première rak^ah seulement.

3 -   la récitation d'une sourat après la Fatihah dans les deux premières rak^ah.

4 -   la parole

(Allahou 'akbar) ce qui signifie : « Allah mérite plus de vénération et de glorification que tout autre », lorsqu'on se relève ou qu'on se baisse.

5 -   la parole

(Soubhana rabbiya l-^Adhim) ce qui signifie : « Mon Seigneur Qui est vénéré est exempt de toute imperfection », trois fois dans l'inclination.

6 -   la parole

(Sami^a l-Lahou liman hamidah) ce qui signifie : « Allah exauce celui qui Le loue », lorsqu'on se relève de l'inclination jusqu'à la position debout et la parole :

 (Rabbana wa laka l-hamd) ce qui signifie : « notre Seigneur, à Toi la louange », une fois redressé debout.

7 -   la parole

 (Soubhana rabbiya l-'a^la) ce qui signifie : « Mon Seigneur Qui domine toute la création est exempt de toute imperfection », trois fois dans la prosternation.

8 -   la parole

 (Allahoumma ghfirli wa rhamni wa hdini wa ^afini wa rzouqni) ce qui signifie : « Ô Allah, pardonne-moi, fais-moi miséricorde, guide-moi, préserve-moi et donne-moi ma subsistance », dans la position assise entre les deux prosternations.

9 -   la récitation de l'invocation 'Ibrahimiyyah entièrement après le dernier tachahhoud.

10-  l'ajout de

 (wa rahmatou l-Lah) ce qui signifie : « et la miséricorde de Allah » après le salam, ainsi on dit :

 (as-salamou ^alaykoum wa rahmatou l-Lahi wa barakatouh) ce qui signifie : « que le salut soit sur vous, ainsi que la miséricorde de Allah et Ses bénédictions ».

11-  le deuxième salam : se tourner à droite pour le premier et à gauche pour le second.

Par Muslim-93 - Publié dans : La Prière
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 11 juin 2006 7 11 /06 /Juin /2006 23:40

Les conditions de validité sont les choses qu'il est indispensable d'observer avant d'entamer la prière. Ce sont :


1 -   l'Islam : la prière n'est donc pas valable de la part d'un mécréant

2 -   la distinction : c'est lorsque l'enfant a atteint un âge auquel il comprend la question et sait formuler la réponse. Il est également une condition d'être sain d'esprit et de ne pas être fou.

3 -   la purification des deux hadath : c'est-à-dire avoir le woudou', ne pas avoir eu un petit ni un grand hadath.

4 -   la pureté des vêtements, du corps, de l'emplacement de la prière et de ce que l'on porte sur soi : ainsi si on a dans sa poche un morceau de tissu entaché de najaçah et que l'on prie avec, la prière n'est pas valable.

5 -   couvrir sa zone de pudeur : celle des hommes va du nombril aux genoux tandis que les femmes doivent couvrir tout leur corps sauf leur visage et leurs mains.

6 -   celui qui prie doit savoir que le temps de la prière a commencé.

7 -   ne pas croire qu'un des actes obligatoires de la prière est un acte recommandé.

8 -   faire face à la Qiblah : il s'agit de la Ka^bah honorée à La Mecque honorée.

Par conséquent, celui qui délaisse l'une de ces conditions, sa prière n'est pas valable.

Par Muslim-93 - Publié dans : La Prière
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 11 juin 2006 7 11 /06 /Juin /2006 02:13

Les choses qui annulent la prière

Il convient que le musulman ressente l'humilité envers Allah dans sa prière et qu'il évite tout ce qui corrompt sa prière et l'annule. Il y a parmi les choses qui annulent la prière :

1 -   que celui qui est en prière parle pendant la prière avec des paroles que les gens emploient communément et qui ne sont pas des évocations de Allah, délibérément, tout en se rappelant qu'il est dans la prière, même deux lettres ou une seule lettre ayant un sens, par exemple (qi)  ou       (^i).

2 -   qu'il fasse de nombreux mouvements qui durent autant qu'une rak^ah. Certains savants ont dit que la prière est annulée si celui qui prie fait trois mouvements consécutifs.

3 -   qu'il mange en se rappelant qu'il est dans la prière même si c'est peu, comme un grain de sésame.

4 -   qu'il boive en se rappelant qu'il est dans la prière même si c'est peu, comme une goutte d'eau restée sur ses lèvres qu'il avalerait.

5 -   qu'il fasse un simple geste dans l'intention de jouer.

6 -   qu'il fasse un mouvement excessif comme un bond immodéré.

7 -   qu'il ajoute un pilier gestuel, par exemple qu'il se prosterne délibérément trois fois dans une même rak^ah.

8 -   qu'il ait l'intention d'interrompre la prière, ceci rompt immédiatement la prière.

9 -   qu'il fasse dépendre l'interruption de la prière par la survenue de quelque chose, par exemple en se disant : « si mon frère arrive, j'arrête la prière et je lui ouvre la porte ».

10-  qu'il hésite à interrompre ou non la prière.

11-  qu'il arrive à la fin d'un pilier en doutant au sujet de l'intention d'entrée en rituel (at-taharroum), ou bien que la période de doute se prolonge. C'est par exemple le cas s'il termine la récitation de la Fatihah tout en doutant s'il a eu l'intention de faire adh-dhouhr ou al-^asr. Il en est de même si ce doute n'a pas duré le temps d'un pilier complet mais qu'il s'est prolongé, par exemple si on a récité souratou l-Moulk en doutant au sujet de l'intention, la prière est annulée dans ce cas.

Par Muslim-93 - Publié dans : La Prière
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 11 juin 2006 7 11 /06 /Juin /2006 01:37

Le mérite des cinq prières et l’importance de l’état de pureté rituelle

 

Allah ta^ala a dit :

[Sourat Al-Baqarah / 'ayah 238] ce qui signifie : "Soyez persévérant pour les cinq prières, particulièrement pour la prière médiane, et levez-vous pour Allah pleins de crainte".

Et Il dit ta^ala :

[Sourat An-Niça' / 'ayah 103] ce qui signifie : "Certes la prière a toujours été prescrite pour les croyants en des temps déterminés", c'est-à-dire les prières obligatoires dans leur temps.

Sache, ô mon frère musulman, que Allah tabaraka wa ta^ala a fait que les cinq prières aient une grande place dans la religion. Elles constituent la meilleure des œuvres après la croyance en Allah et en Son Messager, car le Prophète a dit :

[rapporté par Ibnou Majah] ce qui signifie : "Sachez que la meilleure de vos œuvres, c'est la prière".

Et dans le recueil sahih de Ibnou Hibban, il est rapporté qu'un homme a demandé au Prophète : "Ô Messager de Allah, quelle est la meilleure œuvre ?" Il a répondu : ce qui signifie : "La prière". L'homme répéta sa question une deuxième fois et  le Messager a dit : ce qui signifie : "La prière". L'homme posa sa question une troisième fois et le Messager de Allah a dit : ce qui signifie : "La prière".

Ainsi la prière fait partie des choses les plus importantes de l'Islam que le Prophète nous ait recommandées et elle constitue un fondement de la religion. Celui qui l'accomplit comme l'a ordonné Allah ta^ala, avec ses conditions, ses piliers et ses bonnes manières, elle l'empèche de faire les péchés et les actes répréhensibles et ceci est la signification de Sa parole ta^ala :

[Sourat Al-^Ankabout / 'ayah 45] ce qui signifie : "Certes la prière préserve des actes répréhensibles et blâmables".

Quant au jugement de celui qui abandonne les cinq prières obligatoires par paresse, c'est qu'il est musulman désobéissant, grand pécheur et qu'il n'est pas mécréant. Mais celui qui les abandonne en reniant leur obligation, il est mécréant car il aura contredit la chari^ah. Le Prophète a dit :

[Rapporté par l'imam 'Ahmad] ce qui signifie : "Allah a rendu obligatoire sur les esclaves cinq prières quotidiennes. Celui qui les accomplit parfaitement, Allah lui a promis de le faire entrer au paradis. Et celui qui ne les accomplit pas parfaitement, celui-là, Allah ne lui a pas promis de le faire entrer directement au paradis. S'Il veut, Il le châtie et s'Il veut, Il le fait entrer au paradis".

Le mérite éminent des cinq prières, leur récompense et leur bénédiction sont des choses très connues parmi les gens tout comme la menace sévère du châtiment pour celui qui les abandonne, qui les néglige et qui les accomplit en dehors de leur temps sans excuse valable selon la chari^ah. S'il abandonne les cinq prières ou s'il les accomplit en dehors de leur temps sans excuse valable selon la chari^ah, il aura commis un péché très grave qui compte parmi les grands péchés. Allah tabaraka wa ta^ala dit :

[Sourat Al-Ma^oun / 'ayah 5] ce qui signifie : "Un châtiment terrible pour ceux qui, parmi ceux qui font la prière, la négligent en la retardant". Et la signification de (sahoun), comme l'ont interprété les savants, c'est que les gens qui reculent leur prière en dehors de son temps sans excuse valable selon la chari^ah, qui ne l'accomplissent donc pas comme Allah ^azza wa jall leur a ordonné dans le temps, Allah ^azza wa jall a menacé d'un grand châtiment (al-wayl) ceux qui le font et qui ne l'accomplissent pas jusqu'à ce que le temps de la prière suivante a commencé. Le châtiment terrible (al-wayl) est une perdition et un châtiment particulièrement terrible. Quel châtiment alors pour celui qui les délaisse et pour celui qui ne prie pas du tout !

Il nous a été rapporté du Messager de Allah au sujet de la menace qui pèse sur celui qui abandonne la prière par paresse qu'il sera au jour dernier privé de salut, sans lumière et sans témoignage en sa faveur et qu'il sera avec les chefs des mécréants, les gens de Pharaon, de Haman, de Qaroun, de 'Oubayy Ibnou Khalaf. Ceci ne veut pas dire que le musulman qui abandonne par paresse les cinq prières sera éternellement en enfer comme ce sera le cas de ces quatre-là. Mais cela veut plutôt dire qu'il passera un certain temps au jour dernier avec ces gens-là pour qu'il soit humilié en conséquence du péché très grave qu'il a commis envers Allah ^azza wa jall.

D'autre part, sache mon frère musulman que la prière a des conditions de validité, des piliers et qu'elle a une clef, chose importante à laquelle il est un devoir de prêter une attention particulière. Car de même qu'une clef de porte qui n'est pas adéquate n'ouvre pas cette porte, la clef de la prière, s'il elle n'est pas adéquate, nul n'est assuré d'obtenir que sa prière soit récompensée et qu'elle soit valable. Cette clef, c'est l'état de pureté rituelle (at-touhour).

Le Prophète a dit :

[rapporté par An-Naça'iyy] ce qui signifie : "Allah n'accepte aucune prière sans l'état de pureté rituelle".

Et il a dit :

[rapporté par Mouslim] ce qui signifie : "L'état de pureté rituelle, c'est la moitié de la foi". C'est-à-dire que c'est une grande partie de la foi.

Ceci représente un grand honneur pour l'état de pureté rituelle et une preuve de la part du Prophète de l'importance de l'état de pureté rituelle selon la chari^ah de Allah tabaraka wa ta^ala.

Ce qui est visé par l'état de pureté rituelle, c'est la purification des deux hadath, le grand hadath et le petit hadath et aussi l'élimination des choses impures selon la chari^ah (najaçah). Il convient donc d'accorder un soin particulier aux deux purifications (taharah) qui sont la petite ablution (woudou') et la grande ablution (ghousl).

Par conséquent, celui qui néglige l'état de pureté rituelle, c'est comme s'il avait perdu la religion entière et si le musulman parfait soigne son état de pureté rituelle, alors il est possible d'espérer que sa prière également soit parfaite, sans faille.

Sache, ô toi musulman, que celui qui n'accomplit pas consciencieusement sa purification n'accomplit pas consciencieusement sa prière c'est-à-dire que celui qui n'accomplit pas sa purification de façon complète n'accomplit pas sa prière d'une façon complète car il y a alors immanquablement des choses qui lui font défaut.

Allah ta^ala dit :

[Sourat Al-Baqarah / 'ayah 222 ] ce qui signifie : "Certes Allah aime ceux qui se repentent et Il aime ceux qui se purifient".

Sache aussi que les cinq prières obligatoires sont les meilleurs des actes pour Allah après la croyance en Allah et en Son messager. Toutefois, les prières surérogatoires, recommandées, si la personne ne les accomplit pas, même une seule fois dans sa vie, il ne lui sera pas demandé de compte à leur propos et elle ne sera pas châtiée au jour dernier pour cela.

Sachant cela, la nullité de la parole qui s'est répandue parmi certaines gens du commun apparaît clairement. Comme ce que certains d'entre eux disent que le Messager de Allah a dit : "Celui qui ne prie pas mes sounnah se présentera au jour dernier sans la moindre chair sur le visage". Et d'autre disent qu'il aurait dit : "Celui qui ne prie pas mes sounnah n'aura pas droit à mon intercession". Tout cela n'est que mensonge sur le Messager de Allah . Il est interdit de dire cela. Et celui qui propage cela, il ne lui sera pas utile de viser par ce moyen l'exhortation des gens à accomplir les actes surérogatoires (nafilah).

Le Prophète a dit :

[rapporté par les deux chaykh] ce qui signifie : "Celui qui ment sciemment sur mon compte, qu'il se prépare à prendre sa place en enfer".

Par Muslim-93 - Publié dans : La Prière
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 11 juin 2006 7 11 /06 /Juin /2006 01:32

Allah ta^ala dit :

[Sourat Al-Kawthar ] ce qui signifie : "Certes, Nous t'avons donné Al-Kawthar, alors prie et sacrifie pour ton Seigneur. Certes, celui qui se moque de toi n'a pas de postérité".

La prière des deux fêtes, c'est-à-dire, la fête de Al-Fitr et la fête de Al-'Ad-ha est un acte surérogatoire confirmé du Prophète . Elle n'est donc pas obligatoire et celui qui ne la fait pas n'a pas commis de désobéissance mais a raté une grande récompense.

Son temps débute au lever du soleil jusqu'à son zénith, mais le mieux est de la retarder jusqu'à ce que le soleil se soit levé à la hauteur d'une lance, c'est-à-dire à hauteur du regard.

Elle est de deux séquences rituelles (rak^ah). Il est recommandé de la faire en groupe mais il est valable de l'accomplir individuellement comme la sounnah de la prière du matin. Il est recommandé au début de la première rak^ah, après avoir dit Allahou 'akbar pour l'entrée en rituel (takbir) de dire sept fois Allahou 'akbar. Et il est recommandé dans la deuxième rak^ah de dire cinq fois Allahou 'akbar, en plus du takbir que l'on dit en se relevant pour la deuxième rak^ah. On dit entre deux takbir : soubhana l-Lah wa l-hamdou lil-Lah wa la 'ilaha 'il-la l-Lah wal-Lahou 'akbar.

Il est recommandé de faire deux discours après la prière. Dans le premier, l'orateur prononce neuf takbir et dans le deuxième sept takbir.

Il est recommandé de se rendre tôt sur le lieu de la prière de Al-^Id et ceci après la prière de as-soubh sauf pour l'imam qui lui, s'y rendra au moment de faire la prière.

Il est aussi recommandé de faire des takbir pendant la nuit qui précède ces jours de Al-^Id - la veille de ^Idou l-Fitr et ^Idou l-'Ad-ha - jusqu'au takbir d'entrée en rituel de la prière de Al-^Id.

De même, il est recommandé de faire des takbir après chacune des cinq prières obligatoires depuis la prière de as-soubh du neuvième jour du mois de Dhou l-Hijjah, c'est-à-dire le jour de ^Arafah, jusqu'à la prière de al-^asr du treizième jour de ce même mois, c'est-à-dire le troisième jour de At-Tachriq.

Il est aussi recommandé de faire la grande purification pour les deux ^Id et de se rendre à pied pour accomplir la prière. Cela est mieux que de s'y rendre en utilisant un moyen de transport, sauf pour celui qui a une excuse. Dans ce cas, il n'y a pas de mal à s'y rendre avec un moyen de transport.

Par Muslim-93 - Publié dans : La Prière
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés